Categorie : Produits à la une

La marque Lavera, cosmétique bio des Copines bio !

lavera-cosmetique-bio-maquillage-bio-copines-bioDe l’expression latine « La vérité »,  Lavera est une marque de formules cosmétiques bio ne proposant que des substances à base d’éléments naturels.

 

Ayant vu le jour en Allemagne, LAVERA a percé peu à peu le marché français et y occupe à ce jour une place importante sur le plan économique, social, et écologique. Présente dans une quarantaine de pays, cette enseigne dispose d’au moins 300 produits dédiés exclusivement à la beauté bio et naturelle du corps.

De par son concept, Lavera prend soin des humains tout en s’assurant du bien-être de la planète.

S’agissant d’une marque de fabrication de produits naturels, Lavera ne fait usage ni de parfums, ni d’arômes, ni de conservateurs artificiels. Toutes les formules sont à 100 % à base d’extraits et d’actifs végétaux, ainsi que d’huiles végétales.

À cet effet, celles-ci sont labellisées :

· Natrue : car aucun des produits ne contient des substances artificielles ou de synthèses (parfum, agent de conservation, etc.)

· Vegan : car la marque ne fait pas usage d’ingrédients d’origine animale, et l’utilisation de chaque composant n’induit pas à une exploitation des animaux, de quelque forme que ce soit.

· Cruelty free : car les produits ne sont pas testés sur les animaux au moment de leur conception.

· BDIH : car toutes les matières premières utilisées sont des substances végétales, issues exclusivement de l’agriculture biologique.

 

Quel type de soins bio Lavera propose-t-elle à sa clientèle ?

Inconditionnelle du naturel, Lavera propose des produits cosmétiques bio qui contribuent à la beauté et au bien-être des utilisateurs.

Les dentifrices Lavera sont composés d’huiles essentielles naturelles et d’ingrédients issus de culture biologique certifiée. En plus de renforcer l’émail des dents, ils protègent les gencives et contribuent au soin de la cavité buccale. Limitant la production d’acides dans la bouche, ils préviennent la formation des tartres et empêchent l’apparition des caries au niveau de la couronne dentaire.

Le shampooing Lavera et l’après shampooing Lavera assurent tous les deux la souplesse et la brillance des fibres capillaires. Composés de formules naturelles comme le lait d’amandes, le cranberry, et l’avocat, ils facilitent le démêlage et préviennent la chute des cheveux. Garantie d’un lissage parfait, ces produits nourrissent le cuir chevelu et empêchent la formation de pellicules de manière naturelle.

Pour le soin du visage, Lavera propose un ensemble de maquillage bio : du fard à paupières bio, du fond de teint bio, de la poudre libre bio, du mascara bio, et de la crème de jour au coenzyme Q10. Tous ces produits sont conçus de manière à assurer la beauté de la gent féminine sans devoir passer par des formules cosmétiques chimiques. Prenant soin de la peau du visage, des lèvres, et des yeux, ils n’agressent pas l’épiderme, mais le protègent des agressions extérieures. En même temps, ils en assurent la ré-hydratation et en préservent l’éclat en permanence.

Pour ce qui est du vernis à ongles vegan, il est composé de gel d’aloe vera et d’extraits d’ananas pour fournir de la brillance aux ongles et les protéger contre les éventuelles fissures.

Lavera, depuis sa création, est le pionnier en termes de produits cosmétique bio en Europe. Depuis quelques années, l’enseigne s’est aussi imposée sur le marché américain, là où le naturel prend progressivement de l’importance auprès des habitants.

 

Grâce à la présence de Lavera, Européens et Américains adoptent de plus en plus les cosmétiques bio en termes de produits de beauté.

Choisir une protection hygiénique traditionnelle ou à base de coton bio ?

hygiene-feminine-bio-tampons-serviettes-bio-les-copinesChoisir une protection traditionnelle ou à base de coton bio ? Est-ce que la question se pose réellement ?

Votre santé et votre bien-être sont affectés par de nombreuses causes, pas seulement par ce que vous mangez, mais aussi par ce que vous portez, par le maquillage, les produits cosmétiques, les facteurs environnants, le climat, la pollution. La ville dans laquelle vous vivez, vos lotions et vos cosmétiques, et bien sûr, ce que vous mettez sur votre corps. Certaines de ces choses sont contrôlables, d’autres pas. En ce qui concerne les tampons et les serviettes hygiéniques, que vous utilisez tous les mois, il faut mettre au clair certains points qu’il est très utile de discuter ici.

Malheureusement, certaines serviettes hygiéniques et serviettes du commerce ne prennent pas en considération la santé de la planète ou le bien être de votre corps. De nombreuses pathologiques situées au bas ventre sont souvent liées ou influencées par le type de serviette ou de protection que vous utilisez, surtout si vous êtes très sensible au niveau vaginal ou utérin pendant les règles.

1/ Les matières plastiques, le chlore et les pesticides :

La plupart des tampons et des serviettes hygiéniques du commerce sont fabriqués à partir de plus de 90% de matière plastique provenant de dérivés de pétrole brut qui continue à polluer les différents environnements mondiaux.
La plupart des tampons et des serviettes sont blanchis avec du chlore, ce qui conduit à la formation d’un sous-produit toxique appelé dioxine, qui est lié à de nombreuses maladies dégénératives et peut être à l’endométriose.
On trouve souvent sur les étiquettes la mention Blanchiment exempt de chlore, mais cela ne veut pas dire que le process de blanchiment n’a utilisé d’autres dérivés de chlore. Cela n’exclut pas en effet l’utilisation d’autres types de solvants chimiques dans le processus de blanchiment.
Le coton recyclé est-il préférable? Non. Encore une fois les produits recyclés ne peuvent pas être exempts de chlore ou de pesticides car il n’y a aucun moyen de s’assurer que ces produits à base de coton recyclé étaient propres.

Des résidus de pesticides sont un peu partout : 26% des pesticides mondiaux sont pulvérisés sur les cultures de coton. Ces pesticides ont montré qu’ils affectent la santé de la faune et également de l’homme et de la femme de manière dévastatrice en provoquant des problèmes d’infertilité, de déséquilibre hormonal, même de maladies dégénératives. Dans les pays du tiers monde, jusqu’à 70% des travailleurs agricoles sont des enfants âgés de 5 à 15 ans et beaucoup d’entre eux sont impliqués dans la pulvérisation de ces pesticides potentiellement dangereux sur le coton dont vos tampons et serviettes hygiéniques classiques sont fabriqués.

 

2/ Les serviettes hygiéniques bio :

Les produits d’hygiène feminine écologiques comme Natracare, silvercare et Organyc sont fabriqués à partir de matériaux certifiés biologiques et naturels issus de plantes, exempts de produits chimiques et sans utilisation d’additifs, et en plus elles sont biodégradables, contenant uniquement des ingrédients bio et naturels issus de producteurs écologiquement identifiés et certifiés.

Tous les produits sont totalement exempts de chlore et l’ensemble de nos consommatrices peuvent être rassurées par le fait que l’hygiène feminine proposée sur ce site ne contient pas de matières synthétiques ou d’additifs chimiques tels que des tensioactifs, des parfums, des colorants ou des lubrifiants. Le choix du seul coton biologique entièrement certifié supprime le risque d’exposition directe aux résidus de pesticides chimiques, au risque de la présence d’engrais, de défoliants et de fongicides couramment utilisés sur le coton cultivé de façon conventionnelle.
Le coton certifié bio est le moyen le plus sûr pour les tampons et les serviettes hygiéniques. Vu le nombre de produits d’hygiène féminine utilisés dans le monde, cela est une véritable avancée pour la santé des femmes que d’utiliser des matières bio et du coton bio. De même, ces produits à base de coton bio ne contiennent pas de polyester, de colorants, de parfums ou d’autres ingrédients chimiques délétères.

Soyez les mieux informées possible et prenez soin de votre corps aussi naturellement que possible! Votre beauté et votre santé vous diront merci !!! les copines bio !

Les femmes se méfient de plus en plus des serviettes d’hygiène féminine contenant des ingrédients indésirables !

tampon-avec-applicateur-regulier-16-tampon-natracareLa question posée sur les ingrédients des produits d’hygiène féminine est rarement discutée, mais c’est un sujet d’une importance vitale pour plus d’1/3 de la population européenne.

 

Pourquoi le problème des ingrédients contenus dans les serviettes hygiéniques se pose ?

Votre peau est le plus grand organe de votre corps, et aussi le plus mince. Environ 1 centimètre sépare votre organisme du milieu extérieur et de ses éventuelles agressions. Pire encore, votre peau, et tout particulièrement les muqueuses est très perméable – en particulier la muqueuse vaginale et autour de la zone vaginale.

Tout ce qui vient en contact avec votre peau se retrouvera dans votre circulation sanguine et sera distribué dans tout votre corps.

Les produits chimiques que l’on place sur votre peau ou sur vos muqueuses peuvent être pires que de les ingérer avec l’alimentation. Au moins, au cours de la digestion des aliments ingérés,  les enzymes de votre salive et au niveau de l’estomac et des intestins vont aider à briser et à chasser les produits chimiques indésirables de votre organisme. Mais quand ces mêmes produits chimiques sont en contact avec vos muqueuses, ils sont absorbés directement dans votre circulation sanguine, allant directement à vos organes les plus délicats et les plus fragiles. Une fois dans votre corps, ils peuvent s’accumuler parce que vous manquez généralement des enzymes nécessaires pour les métaboliser.

Les produits d’hygiène féminine peuvent être assimilés à une « bombe à retardement » due à des années d’exposition cutanée. La femme européenne va utiliser environ 15 000 tampons hygiéniques au cours de sa vie, et ceci est un minimum.

Et c’est juste pour les tampons. Beaucoup de femmes utilisent également différents types de tampons hygiéniques, seuls ou avec des serviettes hygiéniques de protection.

Qu’est-ce qui est vraiment présent dans ces tampons et serviettes hygiéniques ?

On nous en dit peu sur les matériaux utilisés dans les serviettes hygiéniques féminines. En fait, les fabricants de serviettes et de tampons hygiéniques ne sont pas tenus de divulguer les ingrédients contenus dans leurs produits parce que les produits d’hygiène féminine sont considérés comme des «dispositifs médicaux».

Alors que le tampon dit classique peut contenir des dioxines, des fibres synthétiques et des additifs pétrochimiques, le coussin 100% coton biologique, fabriqué par Natracare, ne contient pas d’additifs, chimiques ou pétrochimiques.

En fait, les tampons hygiéniques classiques peuvent contenir l’équivalent d’environ quatre sacs en plastique de supermarché! Avec tout ce que nous savons maintenant sur la nature dangereuse des produits chimiques en plastique, cela est devenu une réelle source de préoccupation.

Par exemple, des produits plastifiants comme le BPA et le BPS perturbent le développement embryonnaire. Ils peuvent être liés aux maladies cardiaques et au cancer. Les phtalates, qui donnent aux applicateurs de tampon papier une finition lisse, sont connus pour désorganiser l’expression des gènes, et le DEHP peut conduire à de multiples dommages organiques. En plus les matières synthétiques et le plastique peuvent restreindre le flux d’air et piéger la chaleur et l’humidité, favorisant potentiellement les mycoses et la croissance des bactéries dans la région vaginale. Outre les matières plastiques brutes, les tampons hygiéniques conventionnels peuvent également contenir d’autres ingrédients potentiellement dangereux, tels que les neutralisants d’odeurs et les parfums.

Comment les tampons traditionnels ont-ils cet aspect «propre» ultra-blanc ?

Habituellement, l’agent de blanchiment est le chlore, qui peut créer de la dioxine toxique et d’autres sous-produits de désinfection (DBP). Des études montrent que la dioxine se rassemble dans vos tissus adipeux. Même 60 millions de consommateurs en parlent dans un article qui a été lu une centaine de milliers de fois sur internet. Des rapports publiés montrent que même les niveaux très faibles de dioxine peuvent être liés à :

• Une croissance tissulaire anormale de l’abdomen et des organes reproducteurs

• Une croissance cellulaire anormale dans tout l‘organisme

• Une diminution des défenses immunitaires

• Certains troubles hormonaux et endocriniens

La position officielle de la FDA est qu’aucun risque lié à  la santé n’est associé à des traces de dioxines contenues dans les tampons.

 

Pourriez-vous absorber des OGM via les tampons hygiéniques ?

• Les tampons classiques contiennent des traces de  pesticides: car les cultures de coton traditionnel utilisent une quantité importante de pesticides.

• Les tampons conventionnels contiennent probablement des organismes génétiquement modifiés (OGM). Car environ 94 % de tout le coton cultivé aux États-Unis est génétiquement modifié.

• Les  tampons contiennent des neutralisants d’odeur et des parfums  en grand nombre.

La solution ? Natracare !

Il est donc très intelligent de changer ses reflexes d’achat et de se fournir en serviettes hygiéniques faites à partir de coton bio comme les serviettes hygiéniques ou les tampons avec applicateur Natracare, disponibles sur le site www.lescopinesbio.com.

Le Gel  natif d’Aloé Vera  des laboratoires Pur aloe Ciel d’azur est d’une qualité irréprochable

gel-natif-aloe-vera-125-ml-puraloeTout savoir sur le gel d’Aloe Vera Pur aloe :

 

Le gel natif d’aloe vera vrai Pur aloe contient de la pulpe d’aloe vera qui est connue depuis maintenant des siècles et des siècles pour aider à agir efficacement contre les brûlures, les coupures, les dermatoses en tout genre, les escarres, les gerçures, les foulures. L’aloe vera calme aussi les épidermes hypersensibles et sujets à des rougeurs diffuses ou à la couperose.

L’Aloé Vera hydrate la peau  très convenablement et conserve le film hydro-lipidique protecteur. Il nourrit et régénère la peau contre le temps qui passe, élimine les cellules mortes qui bouchent les pores de la peau et asphyxient la peau en l’empechant de respirer correctement.

 

La récolte de l’Aloe vera effectuée à la main :

 

Tout se passe au Mexique,

pour préserver la plante car elle demande plusieurs années de culture pour arriver à maturité. La culture de l’aloe vera se fait essentiellement au Mexique. C’est un genre très robuste à la chaleur et réclame en fait que très peu d’eau.

On coupe d’une façon très particulière la base des feuilles récoltées afin de favoriser une cicatrisation rapide et préserver ainsi les plants bio cultivés.

 

Qu’est-ce que l’Aloé vera ?

L’Aloe vera est une liliacée qui pousse dans les pays tropicaux secs. Lorsque l’on analyse une feuille, on découvre une pulpe charnue qui permet à la plante de survivre durant les longues périodes de sécheresse et qui est d’une richesse nutritionnelle étonnante.

 

La culture au Mexique

 

L’Aloé vera Pur aloe est cultivé selon les normes définies par l’Agriculture Biologique ce qui garantit :

Une capacité de rétention de l’eau élevée, ce qui permet aux cultures de mieux résister à la   sécheresse.

Un niveau élevé en composants nutritionnels comme les vitamines, les antioxydants, les acides gras insaturés et  les polysaccharides.

Le contrôle des métaux lourds, des mycotoxines, des  résidus de pesticides, des glyco-alcaloïdes, de la qualité de l’eau (nitrates, etc.).

Des prélèvements dans les champs pour contrôler l’absence des produits interdits par le cahier des  charges.

 

Notre méthode de fabrication au Mexique selon les normes du commerce équitable :

Pourquoi utiliser le commerce équitable au Mexique ?

AU MEXIQUE : La matière première, la pulpe, est issue du « filetage » manuel de la feuille récoltée dans les champs des producteurs aux alentours de la salle d’extraction. C’est une garantie quant à la préservation de la richesse en polysaccharides, les actifs de l’aloe vera. Le commerce équitable aide l’économie locale mais aussi est garant de qualité grâce aux contrôles qualité pratiqués.

 

L’action de l’Aloe vera en usage cosmetique :

La pulpe incolore et translucide de l’Aloe vera contient un ensemble impressionnant de diverses molécules : polysaccharides, tanins, stéroïdes, acides organiques, vitamines, minéraux et même des  protéines.

L’Aloe vera est utilisé traditionnellement pour agir contre les brûlures, les coups de soleil, les éraflures, les égratignures, les piqûres d’insectes, les coupures, les escarres, les gerçures et les foulures.L’aloe vera particulièrement indiqué pour les peaux sensibles présentant de la couperose ou une hypersensibilité proche des topies allergiques.

 

Voici une liste non exhaustive de ses principales actions :

fonction d’hydratation de la peau grâce à sa capacité de survivre en milieu aride. Il permet à la peau de conserver son hydratation, la nourrit, la régénère et lutte contre les effets du vieillissement.

Le gel d’aloe vera pénètre beaucoup plus facilement la peau que l’eau.

Il traverse facilement l’épiderme pour aller nourrir le derme et l’hypoderme et activer la micro circulation sanguine grâce à sa richesse en polysaccharides.

Renouvellement cellulaire : Il accélère de ce fait la production de nouvelles cellules.

 

Disponible sur www.lescopinesbio.com

Un bronzage sublimé avec le monoï Laboratoire de Biarritz

épilation des jambesLe monoï est un produit-phare de l’été. Avec des parfums envoûtants, celui-ci nous fait voyager et rêver. Zoom sur le monoï Laboratoire de Biarritz : un secret de beauté à utiliser sans modération mais à bon escient ! Lire la suite…

Le dentifrice ayurvédique au Meswak !

Quand on parle d’hygiène bucco-dentaire en Asie et en Afrique de l’Est, on pense particulièrement au Miswak ou au Siwak.

Miswak-meswak-dentifrice ayurvedique-les-copines-bioCar cet arbre est ancré dans la tradition africaine, arabe et indienne.

Le Siwak en Arabe et le Meswak en Occident correspondent à un arbuste du nom latin de Salvadora persica.

La connotation religieuse est forte, car le Meswak est connu depuis plus de 7000 ans pour purifier la cavité buccale à l’aide des brindilles de cet arbre qui ressemblent étrangement à une brosse à dents naturelle.

Le Meswak a d’ailleurs le nom d’arbre à brosses à dent, tant il a participé à l’hygiène dentaire au fil des millénaires. Lire la suite…

Le Savon Medimix aux 18 plantes :

medimix traite votre peau grasse avec efficacité !

medimix traite votre peau grasse avec efficacité !

Le savon ayurvédique Medimix et les peaux grasses :

 

Les cosmetiques naturels Ayurvédiques :

La beauté naturelle selon les principes Ayurveda provient de l’extérieur mais également de l’intérieur du corps. C’est un grand principe de la medecine indienne qui associe la typologie de chaque individu avec son métabolisme interne et son apparence externe. La beauté cosmétique indienne était déjà attribuée à la corrélation entre l’esprit humain, son environnement et le cosmos. De nos jours, la medecine ancestrale indienne a fait place à une approche beaucoup plus centrée sur les actifs naturels des plantes médicinales ayurvédiques ancestrales. Lire la suite…

L’huile d’onagre bio réhydrate votre peau – Phytonagre – Phyt’s

crème-phytonagre-phytsLa phytothérapie pour la beauté de votre peau :

La phytothérapie offre des soins cosmétiques que l’on ne connait souvent pas. Il existe des graines végétales très riches en acides gras essentiels de la série Omega 6 qui s’appellent l’acide gamma-linolénique ou GLA, dont les propriétés anti-inflammatoires et hydratantes se font sentir rapidement sur la peau. Lire la suite…

Bien choisir sa crème solaire bio

creme solaire bioVoici l’été et le soleil est essentiel à la vie. D’une part pour pouvoir refaire le plein de vitamine D si précieuse à notre santé, et d’autre part parce qu’il nous redonne le sourire, la bonne humeur…et une peau éclatante ! Toutefois, avec la détérioration de la couche d’ozone, nous nous exposons de plus en plus aux méfaits des rayons ultraviolets. Les ultraviolets sont classés en deux catégories : les UVA et les UVB. Ils sont responsables du vieillissement prématuré de la peau si l’on s’expose trop longuement au soleil. Lire la suite…